GURP TT : dernière ligne droite pour le CFS

Plus que trois semaines avant l’Enduropale du Touquet et la fin du CFS, et rien n’est joué pour la plupart des pilotes. La GURP TT ce week-end donnera un avant-goût de ce à quoi pourrait ressembler la finale au Touquet. Pilote de Sable vous explique les enjeux avant la fin du championnat !

Rédaction : @ Léo Demeester
Photo @ Pilote de Sable

Les Britanniques aux avant-postes

Quoi de plus naturel que de commencer par la plaque rouge ? Nathan Watson (KTM) a une nouvelle fois cette année fois imposé sa loi, en ne laissant échapper que les courses de Berck et Hossegor, finissant à chaque fois 2e. Avec 60 points d’avance sur son compatriote Todd Kellett, le Britannique est logiquement favori à sa propre succession au titre et vise la victoire au Touquet. Le N°91 pourrait une nouvelle fois réaliser le doublé Enduropale/Championnat après celui réalisé la saison passée.

Un autre Anglais s’est imposé sur le CFS cette saison, il s’agit de Todd Kellett (Yamaha). L’officiel Yamaha a gagné quasiment à la surprise générale à Hossegor. Une semaine après avoir scoré son premier podium, le pilote de 22 ans apprend vite et montre qu’il n’était pas là pour jouer les seconds rôles. Deuxième du championnat avec 60 points de retard, rien n’est joué et le N°5 pourrait bien créer la surprise une nouvelle fois à Grayan.

La situation de son coéquipier est toute autre. Milko Potisek (Yamaha) a dû faire l’impasse sur Saint-Léger et Hossegor, à contrecœur. Depuis quelques semaines, le Lion des Flandres tease son retour sur les réseaux sociaux. N’ayant plus rien à jouer au championnat, MP32 souhaite renouer avec la victoire dès ce week-end à la Gurp TT et se préparer pour son objectif principal : l’Enduropale.

Un autre Français a le vent en poupe sur le CFS mais lui roule sur KTM. Camille Chapelière (KTM), coéquipier de Nathan Watson, monte en puissance à chaque épreuve en vue du Touquet. Avec 8 holeshots consécutifs sur le CFS, avant qu’une chute ne brise sa série à Hossegor, les bons débuts de course sont un atout pour Camille. Troisième au championnat avec 70 points de retard sur le second et 70 points d’avance sur le quatrième, le N°918 est bien placé pour jouer le podium au général et au Touquet.

Une lutte féroce pour le top 5

Derrière le podium provisoire, ils sont nombreux à pouvoir prétendre au top 5 au championnat tant l’écart de points est serré. Le mieux placé est Jérémy Hauquier (KTM) qui réalise jusqu’à présent sa meilleure saison avec une 4e place au classement général. Régulièrement dans le top 10, Jeremy s’est même permis de prendre la 6e place à Hossegor avec un très bon début de course. Le fils de David Hauquier est aussi en tête du championnat Jeune (-21 ans) et reste favori au titre.

Chez les rouges, Stéphane Watel (Honda) apporte de la satisfaction en occupant la 5e place avant le sprint final. Après un début de saison compliqué, Stéphane a profité du break de novembre pour se refaire une santé. Avec pour objectif de réitérer la 5e place de l’an passé au Touquet, il sera l’un des outsiders à suivre.

Chez Kawa, Damien Prevot (Kawasaki) fait toujours autant de bien. Après une finale compliquée à Berck, le N°30 montre qu’il est capable de se battre aux avant-postes en intégrant à chaque fois le top 10. Il faudra compter sur l’un des pilotes les plus expérimentés du championnat pour faire le spectacle à Grayan et au Touquet, comme il l’a fait à Hossegor avec un premier tour en tête.

Derrière eux, Marshall Meplon (Yamaha) montre qu’un privé peut batailler pour le top 10 et même le top 5. Richard Fura (Yamaha), Romain Dumontier (Husqvarna), Jordan Divall (Honda) complètent les 10 et restent à portée de la 4e place au championnat.

Mal classés au championnat, ils ne sont pas à oublier

Daymond Martens (KTM) continue de jouer devant mais son abandon à Hossegor le pénalise au championnat, il se classe seulement 19e.

Alternant le bon et le moins bon, Jeremy Van Horebeek (Honda) n’est pas forcément à la place à laquelle nous l’attendions. Une première difficile à Berck, un abandon à Loon-Plage, avant de finir au pied du podium à Saint-Léger, TheJeere continue sa préparation pour le Touquet. Le protégé de Josse Sallefranque ne s’est jamais caché : il veut gagner l’Enduropale en priorité et après son show de l’année dernière, on veut bien le croire.

Blessé aux vertèbres en début de saison, Yentel Martens (Honda) n’a pu faire son retour qu’a Saint-Léger. Un retour avorté à cause d’une casse mécanique mais dès sa première course complète à Hossegor, le Belge a remis les pendules à l’heure en montant sur le podium avec une superbe 3e place, que lui-même avait du mal à croire ! Yentel pourrait bien confirmer à Grayan où il avait terminé 2e l’an passé après avoir mené une grande partie de la course.

Le CFS touche à sa fin mais rien n’est encore joué, rendez-vous ce week-end à la GURP TT pour les premiers éléments de réponse. (Ci-dessous la situation du Championnat de France des Sables avant Grayan).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *