Le Touquet : 10 questions à Jérémy van Horebeek

Jérémy Van Horebeek, pilote officiel Honda et parmi les favoris de l’Enduropale 2020, répond 10 questions avant le Touquet.

Jérémy Van Horebeek, pilote MXGP, est sans doute le pilote le plus rapide du Championnat de France des Sables. Malgré une saison compliquée où tout ne s’est pas déroulé comme prévu (casse mécanique à Loon-Plage, panne d’essence à Grayan …) JVH est enfin prêt physiquement et mentalement pour se battre avec les meilleurs pendant 3h !

1. Peux-tu décrire Le Touquet en un mot ?

C’est une aventure !

2. Comment te sens-tu quelques jours avant le Touquet ?

Je me sens très bien, j’ai tout fait pour. Tout va bien physiquement et mentalement ; j’ai confiance en moi !

3. On sait que tu peux rouler devant mais ton meilleur résultat sur le CFS est une 4e place à St-Léger cette année. Peux-tu gagner ?

Oui c’était pour moi une très longue saison … L’objectif c’était le Touquet donc je n’étais pas super motivé pour les autres courses. Je ne me suis pas vraiment occupé des résultats cette année. À Grayan j’étais dans le coup mais on a fait une erreur. Mais déjà à Grayan la vitesse était beaucoup plus vite donc ils ont compris que c’était bon pour le Touquet !

4. Les spectateurs ont l’impression que tu « débranches » + que les autres pilotes, relâches-tu parfois la poignée de gaz ?

Je ne débranche pas en fait (rire). Tu sais, si tu fais 15 ans de Mondial, tu ne chipotes pas, tu roules ! Avec mon niveau, je sais que je suis le plus vite sur une piste de motocross. Bien-sûr le sable c’est autre chose mais tu ne peux pas changer le style que tu as depuis 15 ans en Mondial. « Débrancher » c’est un grand mot ; l’année dernière j’étais presque 2 heures en tête sans faire presque une erreur alors ça ne s’appelle pas « débrancher ».

5. Peux-tu réaliser le holeshot ? Est-ce un objectif ?

Je ne pense pas pouvoir réaliser le holeshot car je pèse déjà un peu plus que Camille Chapelière et aussi on a une moto assez stock. On ne s’occupe pas vraiment du holeshot, on s’occupe d’avoir une moto bien pour rouler 3h. Le holeshot n’est pas un objectif !

6. Ton plus gros atout pour le Touquet ? Ton point faible ?

Je sais que je suis prêt physiquement pour 3h de guerre donc ça ne me fait pas peur ! En plus je sais rouler vite, c’est un gros point fort. Je n’ai pas vraiment de point faible mais je dois me dire pendant la course de faire vraiment gaffe aux amateurs et de ne pas les prendre. Mais ça va, je sais le gérer !

7. Ton moment favori dans la course ? La section que tu préfères ?

Tout le Touquet me plaît ! J’adore la plage car j’arrive à bien me reposer à chaque tour et c’est très important. Et j’aime surtout la fin si le résultats est bon !

8. La meilleure technique pour éviter les amateurs ?

Je pense qu’il faut juste bien regarder loin devant soi et être focus pendant vraiment 3h sans rien lâcher. il faut être à 100% dans sa course !

9. Ton programme du dimanche soir si tu gagnes ? Si tu ne gagnes pas ?

Si je gagne, ça va être une grosse fête avec toute le monde, ça c’est sûr ! Si je ne gagne pas cette année ça va être calme, je vais manger avec mon team et aller dormir à temps. Le lendemain je pars avec ma copine au ski 5 jours pour me reposer. Donc soit la route va être très relaxe, soit avec un gros mal de tête 😉

10. Ton programme après le Touquet ?

Je pars 5 jours au ski avec ma copine pour me reposer. Puis je reviens et j’attaque directement les entraînements. Le planning est de descendre en Espagne pour faire des tests MXGP avec la moto. On a fait que du sable cette année donc c’est très important que je fasse des tests pour être prêt pour la saison ! Donc 2 semaines en Espagne et peut-être en Italie, puis c’est le MXGP !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *