Nathan Watson, encore !

Le Britannique s’impose pour la seconde année consécutive à Saint-Léger-de-Balson et prend une avance sérieuse au championnat.

Il était favori et il l’assume. Nathan Watson remporte l’Endurance des Lagunes 2019 devant Todd Kellet et Camille Chapelière, après 2h30 de course sous une pluie incessante. Récit de course.

8e holeshot consécutif pour Camille Chapelière

C’est devenu une habitude sur le CFS : voir Camille Chapelière virer en tête et mener le début de course. Depuis Saint-Léger-de-Balson 2018, « Camchap » a enchaîné les Holeshot sans interruption. Il signe ici son 8e Holeshot consécutif, juste devant Daymond Martens, Victor Brossier, Dan Houzet, Damien Prévot, Todd Kellett et Nathan Watson. Derrière, Jérémy Hauquier, Marshall Méplon et Romain Dumontier sont entraînés dans une chute collective.

Camille Chapelière

Un premier tour aux allures de GP

Le Moto Club du Langonnais, organisateur de la course, avait préparé un circuit aux petits oignons pour les pilotes. Ça roule vite dans les premiers tours, de quoi permettre aux pilotes de GP de s’exprimer et d’intégrer rapidement le top 10. Après 3 tours et quelques bagarres, Jérémy Van Horebeek remonte en 4e position, suivi de près par Yentel Martens, Todd Kellett et Ben Watson.

A priori très en forme pour une reprise, Yentel Martens n’aura pas la chance de terminer sa première course de la saison. Il abandonnera au 4e tour sur casse mécanique, une durite de sa Honda ayant été endommagée après un léger accrochage au départ.

Jérémy Van Horebeek

Nathan Watson prend les commandes

Devant, Camille Chapelière impose son rythme dans les premiers tours, avec Daymond Martens dans sa roue. Mais c’est sans compter le retour d’un troisième pilote KTM : Nathan Watson revient sur les hommes de tête après seulement 40 minutes de course. Nathan est le pilote le plus rapide du plateau avec un meilleur tour en 7:58.300, soit 3 secondes plus vite que Daymond Martens (8:01.580) et 4 secondes plus vite que Camille Chapelière (8:02.480). Le pilote britannique prend définitivement les commandes et mènera la course jusqu’au drapeau à damier, avec au final 1 minutes 40 secondes d’avance sur son poursuivant direct. Nathan Watson conserve la plaque rouge et confirme son avance au championnat, facilité par l’absence de Jeffrey Dewulf et Milko Potisek.

Nathan Watson

Les Yamaha font l’effort

Avec l’absence de Milko Potisek (blessure), 2e de l’édition 2018 et 3e du championnat avant Saint-Léger, Yamaha perdait un atout de taille. Mais le team a plus d’un pilote dans son sac, et Todd Kellett a fait forte impression !

Après un excellent départ dans le top 4, le nouveau venu du CFS a eu du mal à tenir la cadence la première heure, notamment à cause d’une mauvaise vision. Il n’a pas été épargné, comme la grande majorité des pilotes, par les problèmes de masque en raison du sable collant et d’une pluie terrible pendant toute la course. Après avoir rétrogradé jusqu’en 6e position, Todd revient en 4e position à 1h de la fin. Son team lui panneaute d’aller chercher le podium ! Le jeune pilote anglais remet alors les gaz, en bagarre avec Jérémy Van Horebeek, pour prendre la 3e place. Il reste sur sa lancée et revient aussi sur Camille Chapelière dans le dernier tour, pour arracher la 2e place ! Todd Kellett prend par la même occasion la 2e place au championnat.

Todd Kellett

Richard Fura, 2x vainqueur ici en 2016 et 2017, entame moyennement la course en bouclant le premier tour en 13e position. Toujours meilleur en fin de manche, Richard remonte ses adversaires petit à petit pour accrocher le top 5 dans la dernière demi-heure. Après une 10e place à Berck et une 7e place à Loon, Richard se rapproche du podium en course. Il est désormais 4e au championnat.

Autre pilote Yamaha, Victor Brossier, fera toute sa course aux alentours du top 10 pour terminer 9e. Malheureux à Berck avec un abandon en première manche qui le prive de la finale OR (et donc de points), Victor pointe seulement en 33e position du championnat malgré deux top 10 aux endurances.

Victor Brossier

Une fin de course éprouvante

Camille Chapelière perd son sélecteur de vitesse à 1h30 de course alors qu’il est en seconde position derrière Nathan Watson. Il continue tout de même trois tours avec une boite de vitesse bloquée au troisième rapport pour ne pas s’arrêter trop tôt au stand. Il perd un peu son rythme en fin de course et ne peut contrer le retour de Todd Kellett. Camille termine 3e de l’Endurance des Lagunes et prend la 3e place du championnat.

Daymond Martens a montré une belle vitesse en début de course et montre qu’il est à l’aise avec sa KTM et son nouveau team Motoland. Vainqueur en 2015, 2x deuxième en 2016 et 2017, et victime d’une casse mécanique au dernier tour en 2018 alors qu’il était 4e, il réalise de bonnes performances à Saint-Léger. Cette fois-ci, Daymond accuse et le coup et ne tient pas le rythme sur la durée ; il s’accroche comme il peut et termine finalement 7e de cette édition.

Après son abandon à Loon-Plage, Jérémy Van Horebeek termine sa première endurance de la saison avec une belle 4e place. Un peu refroidi par une chute en fin de course, en pleine ligne droite avec un retardataire, Jérémy s’est contenté d’assurer sa position avec un moto légèrement abîmée. Le championnat n’étant plus un objectif pour lui, il lui reste deux mois avant le Touquet pour être au top physiquement.

Daymond Martens

Courses solides de Watel et Prévot

Stéphane Watel réalise une superbe remontée de la 17e à la 7e place dans la première heure de course. Le co-équipier de Jérémy Van Horebeek chez Honda a ensuite géré sa course et maintenu une 8e place jusqu’au drapeau à damier. Stéphane prend ainsi la 6e du championnat et permet à Honda de placer une moto dans le top 10 du CFS.

Damien Prévot est particulièrement en forme en ce début de saison et tient toutes ses promesses d’un top 10 sur les endurances. Malgré une finale raté à Berck (chute au départ), sa 8e place à Loon-Plage et sa 10e place à Saint-Léger lui assurent une 9e place au général ! Avec la 10e place de Timothée Florin au championnat, on retrouve deux Kawasaki dans le top 10 du CFS.

Damien Prévot

Deux Watson dans le top 10

Ben Watson, petite frère de Nathan, participait pour la troisième année consécutive à l’Endurance des Lagunes. Après deux disqualifications les deux années précédentes, Ben prouve qu’il peut terminer une endurance. Et avec la manière puisqu’il réalise une course très régulière et s’assure une excellente 6e place ! S’il se consacrait au sable, le pilote de MX2 aurait tout à fait sa place dans les hommes de tête. Et s’il fallait un Watson pour détrôner un autre Watson ?

Ben Watson

Classement Endurance des Lagunes 2019

Top 30 à Saint-Léger-de-Balson

Résultats complets course

Point sur le Championnat de France des Sables

Top 30 CFS après Saint-Léger-de-Balson

Résultats complets championnat provisoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *