Nathan Watson : « durant toute la course, j’ai cru pouvoir rattraper Milko »

Nathan Watson a terminé 2nd de l’Enduropale du Touquet 2018 derrière Milko Potisek. Dans une interview exclusive pour Pilote de Sable, Nathan raconte sa course et donne ses impressions sur le CFS.

Le jeune pilote anglais Nathan Watson a fait forte impression pour sa première saison au Championnat de France des Sables. En remportant 3 courses sur 6 à Berck, Loon-Plage et Grayan, l’officiel Red Bull KTM a donné du fil à retordre aux pilotes français. Au Touquet, alors que beaucoup d’observateurs lui prédisaient la victoire, il est tombé sur plus fort que lui : Milko Potisek. Nathan Watson a accepté de répondre à notre interview, à lire ci-dessous.

Comment te sens-tu quelques semaines après le Touquet ?

La semaine suivant la course, j’étais vraiment fatigué ! Je n’avais plus d’énergie donc je n’ai pas fait grand chose. Mais j’ai roulé dès le dimanche suivant car je devais me préparer pour le MX International de Hawkstone, qui s’est déroulé le 11 février en Angleterre. Donc le Touquet a très vite était oublié !

Tu as réalisé une belle seconde place, peux-tu nous raconter ta course ?

Oui j’ai réalisé une très bonne course, en considérant que c’était ma première participation avec un team officiel. J’ai pris un bon départ, mais je n’avais pas réalisé à quel point les deux premiers tours étaient importants ! J’ai perdu trop de temps sur Milko en début de course. Le Touquet est une course vraiment folle et je ne voulais vraiment pas faire d’erreur avec un pilote attardé. Mais pour gagner je pense justement qu’il faut prendre plus de risques que ceux que j’ai pris. Après la première heure de course, j’ai trouvé le bon rythme et j’ai commencé à combler mon retard sur Milko. Malheureusement j’ai aussi perdu un peu de temps dans les stands car je pense que mes ravitaillements n’étaient pas parfaits. J’ai continué à pousser et j’ai tout donné jusqu’à la fin, mais j’étais trop loin derrière …

Jusqu’à quel moment de la course pensais-tu qu’il était encore possible de rattraper Milko ?

Durant toute la course, j’ai cru pouvoir rattraper Milko. Quand j’ai réduit l’écart à environ 20 secondes, je pensais que j’avais une chance de gagner. Mais dans les derniers tours il a accentué son avance et je ne pouvais rien y faire. C’est à ce moment là que j’ai compris que la victoire n’était pas pour cette année.

On t’a vu épuisé à l’arrivée, allongé sur ton guidon. L’Enduropale est-il la course la plus difficile du CFS ? Et par rapport à la Red Bull Knock Out ?

Le Touquet est clairement la course du CFS la plus exigeante physiquement. La Red Bull Knock Out dure 1h45 + 1 tour, donc elle est plus courte d’au moins une heure. Ce n’est pas comparable, tu ne peux pas gérer la course de la même façon.

Selon toi, que faut-il pour gagner le Touquet ?

Pour gagner Le Touquet, tu dois absolument être devant dans les premiers tours, ne pas faire de grosse erreur pendant la course, faire des arrêts parfaits aux stands, être en super forme physiquement et aussi avoir un bon team pour te supporter !

Que penses-tu du Championnat de France des Sables ?

J’ai vraiment été impressionné par le CFS. Toutes les courses sont très bien organisées, il y a beaucoup de pilotes aux départs et aussi de nombreux fans et spectateurs sur les événements !

Quelle est ta course préférée du CFS ?

La course que j’ai préférée est celle de Grayan. J’ai beaucoup aimé le circuit car il était très technique. Et il y avait des portions variées : rapides, lentes, sur la plage, dans les bois.

Tu as terminé à la 8e place du CFS 2018, mais 2nd si ta victoire à Berck avait été comptabilisée. Que penses-tu du niveau du championnat ?

Je n’ai pas vraiment pensé au championnat pendant la saison car le plan au départ n’était pas de participer à toutes les courses. Le niveau du championnat est très relevé, il y a beaucoup de pilotes vraiment très rapides et très concentrés sur le championnat !

Seras-tu présent pour la saison 2018/2019 du CFS ? Si oui, avec quels objectifs ?

Je ne sais pas encore si je participerais à la prochaine saison, c’est encore trop tôt pour le savoir car mon objectif principal est l’enduro. Cependant si j’ai la possibilité d’y participer, je serais bien entendu sur la ligne départ ! Et si je suis là, l’objectif sera de gagner.

Quel est ton programme pour cette année ?

Je vais maintenant commencer mon entrainement pour les WESS (World Enduro Super Series). C’est mon objectif principal alors je vais me concentrer sur cette saison 2018.

Tu veux passer un message ?

Je voudrais juste dire un grand merci à mon équipe et à toutes les personnes qui m’ont aidé pendant la saison du CFS 2017/2018.

Propos recueillis par Pilote de Sable auprès de Nathan Watson le 14 février 2018.

2 thoughts on “Nathan Watson : « durant toute la course, j’ai cru pouvoir rattraper Milko »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *