Jeffrey Dewulf : “Je voulais faire la course mais je n’avais pas de moto”

Pourtant annoncé dans les pilotes engagés, le pilote belge a dû renoncé à participer à la Pro Hexis Sand Race de Loon-Plage, faute de moto.

C’est la même histoire qui se répète -encore-.

Depuis plusieurs saisons, Jeffrey Dewulf peine à trouver le soutien financier suffisant pour pouvoir rouler sur toutes les courses sur sable.

La saison dernière, il avait assuré les courses du Nord mais avait été contraint d’annuler sa participation aux épreuves du sud-ouest (Hossegor, St-Léger et Grayan) par manque de moyens techniques et financiers.

Pourtant, le Belge est une valeur sûre ; c’est l’un des pilotes les plus technique et rapide du plateau. Quand il est présent, c’est un habitué du podium : 2E de la Loon Beach Race 2020, 2E de la Ronde des Sables de Loon-Plage 2019, 3E en finale OR du Beach-Cross de Berck 2019, etc.

Contacté par Pilote de Sable, nous avons voulu comprendre pourquoi Jeffrey Dewulf n’était pas là lors de la Pro Hexis Sand Race.

“Je voulais faire cette course, bien sûr, mais j’étais obligé de la sauter car je n’avais pas de moto. Ça fait déjà depuis 2017 que je peux compter sur le soutien de KTM Belgique, mais avec le COVID tout est devenu plus compliqué. J’ai une moto mais elle à déjà beaucoup d’heures. Donc c’est ok pour l’entraînement mais trop de risques pour 2 manches d’1 heure en compétition dans la bac à sable.

Cette semaine j’ai reçu des bonnes nouvelles de KTM Belgique : c’est validé pour la soutien au niveau des motos pour 2021, à travers le concessionnaire Motorshop Desmet. Ici en Belgique avec le MX c’est vraiment pas facile, il n’y a pas eu de courses pendant toute l’année 2020. Donc pour les concessionnaires c’est très compliqué au niveau des ventes motos. Et ça veux dire que les budgets réservés pour les pilotes sponsorisés sont aussi difficiles à obtenir.

Enfin, je suis content de pouvoir viser une saison cross 2021 en Belgique. Pour le sable je ne sais pas si on le fera car c’est encore un « petit » budget supplémentaire. La nouvelle première moto arrive en janvier. On verra donc à ce moment-là en fonction du Coronavirus si les courses reprennent en Belgique et si KTM peut faire plus pour nous.

C’est beaucoup d’information et très “interne” mais je vous partage les vraies raisons, comme ça vous êtes au courant de la situation. Parfois des histoires sont créées ; certains disent que je ne suis pas derrière la grille parce que je ne veux pas, mais ce n’est pas du tout le cas.”

Jeffrey Dewulf / Propos recueillis par PILOTE DE SABLE

Évidemment on espère que Jeffrey trouvera la solution pour rouler au minimum à l’Enduropale 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *